NON « Faire de l’étho » n’est pas mou !

Nous voulons amener le cheval à répondre à nos demandes avec conviction, avec motivation avec rapidité et envie ! Si ton cheval est mou c’est parce que tu es disposée à attendre…

Si je te donne un travail simple à faire pour le premier juillet, il est probable que tu attendras le 30 juin pour t’y mettre …
Si tu es prête à attendre 20 secondes pour avoir un pas de reculer pourquoi ton cheval le ferait-il à la première seconde ?

Être partenaire de ton cheval ne se limite pas à attendre son bon plaisir. Bien au contraire, car à force de ralentir et d’attendre, les séances deviennent immensément ennuyeuses pour toi mais surtout pour lui ! Pense à lui !
Pense que l’éthologie c’est aussi appliquer ce que les chevaux nous enseignent quand nous les observons.  Un cheval qui demande à un autre de bouger… n’attend pas 20 secondes qu’il bouge un pied … à trop attendre on finit de plus par prendre le cheval par surprise quand on agit et du coup par être injuste en voulant être « gentille » !

 

OUI « Faire de l’étho » est bon pour le corps du cheval… Si on fait que cela le soit !

  • https://www.facebook.com/JusteAvecMonCheval/

Là aussi, si on y va à l’économie en laissant le cheval se traîner, les séances n’ont aucun bénéfice pour le corps du cheval, car il n’y a pas d’engagement physique.

Si on pratique en ayant conscience de demander de réels efforts, tous les mouvements qu’on retrouve beaucoup en étho : désengagement des postérieurs, reculer, déplacement latéral perpendiculaire, etc… sont au contraire absolument parfaits pour renforcer les abdos, le dos et tout le corps du cheval. On n’a besoin de rien d’autre pour l’amener à être physiquement en forme.

Il existe de nombreux patterns (figures) au sol et monté qui sont faits pour être faits sur la durée et également entretenir le souffle et la condition physique des chevaux en même temps qu’ils font progresser son mental et son apprentissage.

NON « Faire de l’étho » n’est pas ennuyeux ni répétitif !

Certes on va répéter des exercices, c’est comme à l’école ou dans n’importe quel apprentissage, sans répétition pas de progrès ! Mais chaque jour on va mettre la barre un peu plus haut, demander plus de vitesse, de distance, de relaxation, d’engagement physique, de bonne volonté… Répéter le même exercice en attendant le même résultat, identique chaque jour … est une bonne méthode pour blaser son cheval et s’ennuyer à mourir… Alors que si tu vises ce petit progrès de plus, si tu vois cet effort que ton cheval vient de faire, que tu le récompenses avant d’aller encore plus loin, cela devient tellement passionant !

 

NON « Faire de l’étho » ne consiste pas à robotiser le cheval !

Le but est de communiquer avec le cheval de faire qu’il s’intéresse à ce que nous faisons ensemble. La robotisation visible chez certains vient directement de la répétition à l’infini des mêmes exercices au même niveau, dans les mêmes circonstances avec des demandes qui ne sont que des codes, ce qui détruit la bonne volonté du cheval ! Si tu fais un travail qui lui permet de s’exprimer, avec des choses à comprendre pour lui, tu vas au contraire à une communication très fine qui peut être déclinée de milliers de façons différentes.

Il ne tient qu’à toi d’établir une vraie communication grâce à la lecture du cheval, l’utilisation de ton énergie, de ton focus et la clarté de tes demandes.

 

Si tu t’ennuies, si ton cheval ne se muscle pas, s’il se robotise, s’il devient mou, tu ne dois pas abandonner ton idée, tu dois changer ta façon de pratiquer !

Si tu as besoin d’aide pour sortir de ce marasme et avoir un cheval plus joyeux, plus en conversation avec toi, je peux t’aider de façon personnalisée grâce au coaching vidéo

 

 

TOUTES MES FORMATINS REVIENNENT DEBUT JANVIER Ignorer

Share This