Le secret pour progresser

Publié le Publié dans Articles en vrac, Communication au sol, Éduquer son cheval
La plupart des personnes qui font du travail au sol apprennent assez vite à leurs chevaux les manœuvres de base : déplacer les épaules, les hanches, reculer, avancer sur un cercle ou en stick to me, franchir des obstacles sautants ou des bâches, etc. Grosso modo c'est vite bon … et ensuite ? Les chevaux savent faire, nous aussi et on répète jusqu'à l’ennui total pour nous et nos chevaux ! 
 
Du coup, on cherche de nouvelles idées, de nouveaux défis, on change d'activité, de discipline mais rien n’y fait… on a beau faire, on s'ennuie dur et le cheval aussi et en plus… on a l’impression de ne plus progresser ! 
 
Alors quoi faire ????????
Une notion peut tout changer ! 

LA PRÉCISION ! 

 Parce qu’un cheval qui bouge les épaules, c'est bien mais un cheval qui peut faire juste 1, 2, 3 pas avec les antérieurs SANS bouger du tout les postérieurs c'est mieux et beaucoup plus intéressant pour lui et pour nous, surtout si on annonce à haute voix le nombre de pas qu’il va faire avant de le demander ! 
 
Un cheval qui peut reculer de 5 pas, pas 4, ni 6, sans que l'humain n’ai besoin de bouger ses pieds ou d'agir sur la longe c'est pas mal non plus… et puis seulement 3 la fois d'après et 8 la fois suivant. En faire un jeu ou on annonce à chaque demande ce qu’on parie qu’on va obtenir, on perd, on gagne mais on a un objectif fixe défini et la base devient amusante, car chaque demande est un challenge !
Et là on se rend compte du problème : c'est qu'il n’y a souvent pas de précision dans ce qui est fait au sol comme en selle, et ce défaut de précision, vient d’un manque de détermination de l’humain et d'une communication hasardeuse avec le cheval ! 
 
Savez vous de combien de pas vous voulez le reculer que vous venez de demander ? Savez vous exactement où vous souhaitez que votre cheval s'arrête ? Allez vous considérer que c'est une bonne réponse malgré les pas en plus ? Les pas en moins ? 
 
Votre marge de progression la plus accessible est là, dans cette précision. Les personnes que j'accompagne s’en rende vite compte quand je leur propose des choses précises, prêter attention à tous ces petits détails change la donne et permet au cheval de se connecter et le moindre pivot, le moindre reculer, le passage très étroit entre deux objets devient un challenge bien plus intéressant !

Attention toutefois au piège ! 

Si vous décidez de développer votre précision, attention d'être très progressif et de ne pas vous agacer, car souvent la confrontation avec la réalité est délicate et les humains ont tendance à incriminer leur cheval dés qu'ils vont chatouiller de ce côté là ! 
 
Alors, soyez très progressifs, soyez compréhensifs, soyez clairs dans vos indications, soyez lent au départ, amusez vous, apprenez à rire de vos cafouillages ! Demandez la précision de près c'est plus facile, puis augmentez vos distances… et n’oubliez pas que cela s'applique aussi…. monté ! 
 
Vous n’y arriverez peut être pas aussi bien que vous le souhaiteriez demain, mais si vous vous y appliquez à chaque demande, dans quelques semaines, votre communication n’aura plus rien à voir ! 
 
Valérie Schweitzer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *