Se donner du mal pour les petites choses …

Publié le Publié dans Articles en vrac, Travailler sur soi

Dans notre cheminement avec les chevaux on a tendance à vouloir tout de suite du spectaculaire, du gratifiant, du brillant et on se retrouve vite en échec !

Alors oui ..

S’appliquer sur la lenteur avec laquelle on ferme la main sur la rêne ou la longe

Prêter attention à fermer les jambes avc lenteur et précision en contractant les muscles depuis la cuisse

Être attentive au fait de mettre plus d’intention que de mouvement

Obtenir un reculer léger sur 3 pas

S’efforcer d’obtenir un départ au pas en main ou en selle qui soit calme, léger, facile et propre,

Prendre le temps d’avoir un saut aisé et sans hésitation sur un obstacle tout petit…

Ce n’est pas flatteur pour le cavalier, ça ne « vend pas du rêve » (Dieu que je déteste cette expression ! ^^), mais toutes ces petites choses non spectaculaires qui permettent d’avancer vers la légèreté, la délicatesse et la fluidité, sont totalement indispensables à des buts plus élevés. Quel dommage que la plupart du temps, on les massacre tranquillement en passant dessus comme un bulldozer car elles ne sont pas valorisantes pour le cavalier … 

Si tu fais de ces petites choses, tes buts proches, dans quelques semaines tu pourras vraiment voir vos progrès ! De quoi être contente de toi, même si ça ne jette pas de poudre aux yeux.

Mais, toi tu le sauras et ton cheval aussi et tu seras prête pour le prochain petit progrès qui fera de toi une meilleure partenaire pour ton cheval. Et finalement il n’y a que ça qui compte !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *