Régler un licol en corde

Régler un licol en corde

Les nœuds sur un licol en corde sont faits pour apprendre au cheval à fuir le contact, purement et simplement. C’est grâce à ça que les chevaux deviennent si légers, parce qu’on leur apprend à éviter que les nœuds ne se mettent en pression.
Pour ça on va placer les nœuds sur une zone souple et élastique du chanfrein (si on a du mal à la voir, on la reconnaîtra très bien au toucher) qui est fortement innervée. Sur cette partie le cheval a beaucoup de sensations et il ressentira le moindre changement de position de la muserolle et la moindre modification de pression.

Les nœuds sur un licol en corde sont faits pour apprendre au cheval à fuir le contact, purement et simplement. C’est grâce à ça que les chevaux deviennent si légers, parce qu’on leur apprend à éviter que les nœuds ne se mettent en pression.
Pour ça on va placer les nœuds sur une zone souple et élastique du chanfrein (si on a du mal à la voir, on la reconnaîtra très bien au toucher) qui est fortement innervée. Sur cette partie le cheval a beaucoup de sensations et il ressentira le moindre changement de position de la muserolle et la moindre modification de pression.
En hauteur, cette zone commence au dessus de la partie souple des naseaux, au dessus de cette zone où on ressent bien au toucher qu’il n’y a pas encore d’os. Si on mettait le licol trop bas on risquerait de compromettre la respiration du cheval. Mais au-dessus de cette zone, il y a de l’os et rien n’entravera la respiration du cheval contrairement à ce que l’on peut parfois entendre ou lire, Elle s’arrête un peu au dessous des apophyses zygomatiques, car là le licol placé trop haut perdrait beaucoup en efficacité et dans le même temps, en mettant à peine trop de main on pourrait blesser le cheval par le frottement sur cette crête osseuse.

En largeur, elle part des bords l’os du chanfrein et va jusqu’à la ligne dans le prolongement de la commissure des lèvres. Une image valant 100 fois un bon discours (si on suppose que celui ci est bon !! ^^) on a toute cette zone pour y placer le nœud situé sur le chanfrein, l’endroit que vous choisirez à l’intérieur du tracé vert sera de toutes façons correct, c’est ensuite à vous de faire votre choix, en fonction de votre préférence et de celle de votre cheval

Pour le réglage du noeud sous l’auge, il faut pouvoir glisser tout juste le poing entre l’auge et le licol mais pas plus. Une muserolle trop serrée perdra de sa clarté  car le licol fonctionne par rotation autour de la tête du cheval et non traction.

Un licol trop serré, outre l’effet de contention désagréable, ne pivotera plus autour de la tête du cheval, les informations qu’il donnera ne seront que des tractions et plus des sensations.
Une muserolle trop lâche peut vraiment être génante, notamment pour le reculer. Elle doit donner un confort suffisant au cheval pour qu’il puisse brouter …. ou bailler ! ^^

J’ajouterai qu’un licol en corde n’est EN AUCUN CAS fait pour une utilisation de la pression continue (monte au contact ou longe classique sur longe tendue) !  C’est un outil très utile pour ce pour quoi il est fait : apprendre à céder à la pression. Mais si vous n’offrez aucune échappatoire au cheval et que vous gardez le contact quoi que fasse le cheval, il devient un outil de torture !

Vous longez classique, en utilisant une longe tendue ? Utilisez un caveçon qui est fait pour ça ou un licol plat mais en aucun cas un licol en corde !
Vous montez rênes tendues ? Mettez un mors qui permettra au cheval de se soustraire à la pression en ouvrant la bouche s’il en a besoin mais pas un licol en corde !
Vous utilisez le relâchement total de la longe ou de la rêne dès que le cheval a cédé ? Alors le licol en corde est fait pour vous à pied comme à cheval.

Valérie Schweitzer

 

Tu te poses des questions ? Pose les moi !

Pourquoi choisir le coaching vidéo ?

Pourquoi choisir le coaching vidéo ?

Pourquoi choisir le coaching vidéo ?

 

Parce que c’est la méthode de progression qui permet d’apprendre le plus sur soi ! Loin du cheval ton cerveau fonctionne mieux, surtout si tu es stressée, tu peux mieux comprendre et réfléchir sur ce que tu fais et pourquoi tu le fais.

Parce que tu vas pouvoir mieux comprendre ton cheval en l’observant de l’extérieur avec l’éclairage que je vais t’apporter. 

Parce que tu vas apprendre à vous regarder et à détecter seule ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins. Avec le temps tu n’auras plus besoin de moi, tu pourras progresser avec les outils que je vais te permettre de créer, en regardant toi-même tes vidéos.

Parce que tu peux apprendre à ton rythme. Avec le coaching, aucun rythme de progression n’est imposé. On fait en fonction de toi et de ton cheval et seulement cela !

Parce que le contenu est totalement personnalisé.Un coaching vidéo est fait à partir de ta vidéo et totalement adapté à tes besoins et à ceux de ton cheval.

Parce que tu sauras quoi faire ! Tu repars après chaque coaching avec un vrai plan à court terme qui va vers ton objectif à long terme. Nos échanges prennent vraiment en compte ce que tu veux faire et je le module en fonction de là où vous en êtes ton cheval et toi. Un vrai plan avec des objectifs d’un coaching à l’autre, pour une vraie évolution.

A qui s’adresse le coaching vidéo ?

A tous, mais vraiment tous ! 😀

Des cavalières de tous âges de 12 ans à … on ne dit pas l’âge d’une dame ! ^^

Des chevaux de tous types, du shetland, au selle français en passant par le mérens, l’irish ou l’arabe.

Des chevaux de tous âges aussi, de quelques mois à plus de 20 ans.

Il n’y a pas d’âge limite, ni pour les chevaux, ni pour les humains, tous peuvent progresser.

, il n’y a pas de question de niveau. Depuis septembre 2015 j’ai accompagné des personnes de tous niveaux, des débutantes aussi bien que des monitrices titulaires du BPJEPS ou des professionnelles titulaires de BEEF2.

Je peux t’aider que tu n’ais jamais touché un licol en corde de ta vie, je t’apprendrai à le mettre correctement, à te servir des différentes outils, à mieux comprendre ton cheval, à te sentir mieux avec lui et à acquérir les bases techniques.

Je peux t’aider si tu as quelques bases et que tu tâtonnes ou que tu as l’impression de stagner. Pour passer au niveau juste après quand on est plus vraiment débutant, mais pas encore avancé, il y a une marche que tu as peut-être du mal à franchir. Je suis là pour t’y aider !

Je peux t’aider si tu es avancée que tu montes déjà en licol, voire en cordelette, pour affiner ta pratique, avoir une meilleure compréhension de ce qui se joue entre ton cheval et toi et améliorer votre communication, votre légèreté et son attitude.

Je peux t’aider enfin si tu es professionnelle et que tu as envie d’aller plus loin que là où le diplôme t’a amenée. Un oeil extérieur et une façon de former le tien grâce à la dissection de vidéos.

 

De quels sujets peut-on parler en coaching ?

De tout ce qui t’aidera à avancer.

Travail au sol en longe bien sûr, c’est la base !

Mais aussi travail en liberté, travail monté, extérieur, préparation pour diverses disciplines, éducation des poulains, van, etc …
Pour de nombreux sujets, il est possible de s’appuyer sur mes vidéos de formation visibles sur mon site.

 

Un coaching vidéo ça coûte combien ?

De 34 à 39 € pour une séance d’une heure minimum de coaching, suivant que tu sois abonnée ou pas (l’abonnement VIP mensuel et les abonnements BASIC et VIP annuels te donnent droit à une réduction de 5 € par coaching. Retrouve les abonnements ici).

Il faut en faire tous les combien de temps ?

Avec le recul, je me rends compte que le rythme idéal est de 2 par mois. Cela permet d’avancer entre les coachings de façon suffisante sans se retrouver trop longtemps dans le vide. Mais un coaching mensuel peut être un bon début.

Le rythme des coachings vidéos sont totalement modulables, mais la régularité paie.

Pourquoi choisir un coaching vidéo avec moi en particulier ?

Parce que les personnes que j’accompagne progressent pour de bon ! La régularité et l’adaptation du coaching créent des résultats visibles et durables, car c’est TOI qui va changer et ainsi permettre à ton cheval de changer lui-même. Avec le coaching c’est TOI qui progresse et ainsi ton cheval et tous ceux que tu toucheras à l’avenir seront changés parce que tu sauras quoi faire, quand et comment avec eux. 

Parce que j’ai une forte expérience.  Avec plus de 500 coachings vidéos depuis 2015, du débutant au professionnel, je sais ce qui compte pour toi et ce qui va t’aider à progresser. En fonction de ta personnalité, je vais choisir les images mentales fortes qui vont rester en toi et te faire avancer.

Un exemple de progression avec Delphine et sa ponette Aurore qui sont au Canada.
Les progrès sont là de coaching en coaching.

Qu’en pensent ceux qui en ont déjà faits ?

Les coachings m’ont beaucoup apporté, autant dans ma relation avec les chevaux que ma façon d’être. Valérie est une vraie femme de cheval qui adapte son approche en fonction de chaque cheval… mais aussi de son cavalier ! Et, le tout, dans un souci de compréhension et d’amusement.
Depuis ma rencontre avec Valérie, j’en ai plus appris sur mes chevaux et moi-même qu’en 7 ans de club.

Concrètement, je suis passé d’un cheval irrespectueux et dangereux en balade, monté en mors espagnol à un cheval bien dans sa tête et monté en licol dans toutes les disciplines.
On a encore beaucoup de chemin à faire mais je n’en serais pas là si je n’étais pas sortie de ma zone de confort pour prendre un coaching avec Valérie 🙂

Nolwenn

Il y a 2 ans, alors que je stagnais dans des séances d’éthos monotones et répétitives qui m’ennuyaient autant que mon cheval. Valérie m’a rappelé que j’ai des chevaux parce que je les aime et parce que je veux passer des bon moments avec eux. Donc donc Bye, Bye séances ennuyeuses et émotions négatives et Bonjour aux jeux en tout genre! Tout le monde à la banane et la confiance s’installe vraiment! On se donne des objectifs et on les atteint. L’an dernier nous avons couru 60km en tête à tête sans copains et en licol bien entendu. Mon Soubah, habituellement très grégaire, était à l’écoute et décontracté, exemplaire!
Next Step la monte freestyle sans rêne.
Donc Merci Valérie pour tes conseils et ta bienveillance! Merci nous aider à aller toujours plus loin!
Donc si vous demandiez si le coaching en ligne fonctionne: la Réponse est OUI! N’hésitez plus! Foncez!

Juliette

Des conseils pour te filmer

Ce n’est pas si difficile que ça 😉

Tu as une question à me poser ? Tu peux le faire ici.

Il y a l’avant et l’après coaching.
L’avant : qui consistait pour ma part à glaner des infos, regarder des vidéos à gauche et à droite sur le net, puis essayer de reproduire, sans trop savoir comment, ni pourquoi on le fait, puis au bout d’un moment se lasser, lasser son cheval, stagner ou pire : rétrograder ou altérer la relation avec son cheval.
L’après : qui consiste à aller de l’avant, à passer du bon temps, se sentir épaulé, avoir un suivi, avoir envie d’avancer, chercher à comprendre pourquoi on le fait, comprendre son cheval …

Aux questions que je me posais sur « l’avant coaching » : est-ce vraiment efficace un coaching virtuel ? Comment, sans nous voir réellement, peut-elle nous aider ?
Hé bien, non seulement Valérie a répondu avec mention excellent à mes questions et mes doutes ( :D) mais mieux encore, elle m’a ouvert les portes vers une autre relation avec mon cheval …
Depuis le premier coaching, grâce à ses connaissances et son soutien, il n’y a plus de doute je m’engage sur le chemin que je cherchais avec mon cheval, entre autres celui de la justesse, celui de la compréhension, celui de la remise en question, celui du respect …
Riche de son expérience, on apprend (toujours dans la bonne humeur, la joie et surtout la « positive attitude » énormément sur soi, sur son cheval, sur notre binôme.

J’ai trouvé grâce à Valérie, une personne qui est là pour m’aider, avoir des remarques constructives pour avancer dans ma relation avec mon cheval, et pas de jugements.

Je recommande avec ferveur les coachings !

Adrien

Vous êtes perdus ? Vous ne savez plus comment vous y prendre avec votre cheval ? Vous avez envie de progresser ? De faire autrement ? De créer ENFIN cette relation dont on rêve tous quand on choisit son compagnon ? Se faire accompagner par Valérie c est à coup sûr faire le bon choix. Pour peu qu on s en donne la peine car tout en étant bienveillante elle est le moteur d une puissante voiture qui vous emmènera loin mais il vous faudra vous investir…entendre ce qu elle dit et conseille, parfois ça pique mais ça fait du BIEN on en a besoin car notre cheval n est pas un nounours à bisous ! Elle vous apprendra des TONNES de choses sur votre cheval…et sur vous….elle vous fera partager ses milliards d idées, elle vous apprendra à regarder votre cheval autrement et votre cheval deviendra votre meilleur pote. Le changement c est avec Valérie ! Et en prime…le sourire et les éclats de rire toujours au rendez-vous !

Karine

Pour plus de renseignements techniques sur les coachings :

Comment ça se passe ?
Comment m’envoyer ta vidéo ?
Combien de temps avant ?
Etc..

Tu trouveras tous les renseignements en bas de la page de réservation en cliquant ici.

Pourquoi est-ce que tu fais ce que tu fais ?

Pourquoi est-ce que tu fais ce que tu fais ?

Arriver dans la carrière ou l’aire de jeu et commencer sa séance en mode automatique, qu’on soit à pied ou à cheval… c’est la norme …

Si je suis près de toi et que je te pose ces simples questions :

Pourquoi est-ce que tu fais cet exercice là ?
Pourquoi celui-ci et pas un autre ?

La plupart du temps la réponse est « Parce que je fais toujours comme ça dans mes séances » ou « Parce qu’on m’a dit de faire ça »……. ou ………. un vide intersidéral …….

Parce que, oui, la plupart du temps les cavaliers n’ont aucune idée de la raison pour laquelle ils font ceci ou cela.

C’est ce qui fait la différence entre stagnation et progrès : Ne pas perdre de temps à faire des choses inutiles par réflexe.

Faire des choses en ayant un but !

Savoir COMMENT on fait les choses est totalement inutile, si on ne sait pas POURQUOI on les fait !

Chaque exercice a plusieurs utilités. Si on les connait, si on sait à quoi servent chacun des 7 jeux et ce qu’on peut développer grâce à eux, alors on les utilisera à bon escient pour construire notre progression.

Par exemple :

POURQUOI tu l’envoies tu faire des cercles là maintenant ?

Parce que d’habitude on demande des cercles au sol ? BUUUUPPP mauvaise raison ! ^^

Parce que tu veux améliorer son autonomie ? Pour l’échauffer et le connecter avant votre séance montée ? Pour préparer les cercles en liberté ? Pour qu’il se relaxe ? Pour qu’il apprenne à ralentir ou à accélérer son allure et à la tenir ainsi ? Pour qu’il trouve tellement confortable finalement de rester arrêté tranquille près de toi… ? OUI ça ce sont de bonnes raisons !
Mais chacune va demander de pratiquer ce même jeu du cercle d’une façon différente.

Et c’est la même chose pour tous les jeux au sol, en longe en liberté ou monté !

Comme dit Ray Hunt : « Comment le cheval va-t-il apprendre, si vous ne savez pas pourquoi vous faites ce que vous faites ? « 

Si tu sais POURQUOI tu fais les choses tu les feras forcément mieux !

NE FAIS RIEN sans savoir POURQUOI tu le fais.

Ainsi tu ne perdras pas ton temps à faire des choses répétitives sans réel but et tu ne blaseras pas ton cheval….
Mets à la poubelle les exercices que tu fais « parce que tu fais comme ça d’habitude » et pose toi les bonnes questions :
De quoi mon cheval a-t-il besoin ?
Quel exercice pourrait l’aider maintenant là tout de suite ?

Si déjà tu as ça alors ton cheval pourra enfin apprendre vite et bien puisqu’il y aura une logique dans tout ce que tu vas faire !

Si tu as besoin d’aide pour construire ta progression n’hésite pas à consulter la formations enregistrée “Comment organiser ma séance ?” disponible ici

Pour les abonnés cette formation est disponible gratuitement ici 

Si  tu as besoin d’une aide plus personnalisée, le coaching vidéo est fait pour toi, il est disponible ici

Je te présente mon caméraman préféré ! ^^

Je te présente mon caméraman préféré ! ^^

Non pas de beau gosse musclé en vue, mais voici le trépied que je te conseille pour te filmer. 😀

Trépied en lien sur Amazon

J’en ai un depuis octobre 2016 et je l’utilise quasi tous les jours. Il tient facilement dans la main ou dans une sacoche. Tu peux l’utiliser au sol ou sur un bidon ou une chaise. Je l’ai déjà posé dans le sable, oublié sous la pluie, mes chevaux ont joué avec. Il a vécu beaucoup d’aventures et il est toujours bien vivant !
Je l’utilise pour porter mon appareil photo réflex ou ou mon iphone avec ce petit accessoire :
 
Qui lui aussi va toujours très bien près de 3 ans plus tard. Ça vaut le coup d’être souligné !
Pourquoi un trépied au lieu d’un caméraman humain ?
Parce qu’un trépied n’en a jamais marre de t’attendre, qu’il n’a pas froid, qu’il n’a pas chaud, qu’il n’a pas arrêté de filmer au moment où il se passait quelque chose d’intéressant et que tu n’es pas sous pression quand il est là !
 

Voilà un paquet de bonnes raisons pour recourir à ces petits accessoires pas trop ruineux et qui t’accompagneront longtemps. 😀

Si tu préféres le système D, c’est possible aussi, il y aura toujours un bidouillage à faire comme celui-ci :

Mais sans garantie que le téléphone gardera le cadrage ou ne tombera pas en cours de route… testé de nombreuses fois avant que je me décide à investir dans mon caméraman préféré 😉

Oui mais comment faire pour rester dans le cadre ?

 

 

Parce que oui quand tu es avec ton cheval, tu te déplaces et tu as peur qu’il y ait juste un bout de carrière ou d’herbe sur ta vidéo.

Pour ça rien de plus simple ! Il te suffit de mettre en place deux repères au début de ta séance un de chaque coté, à la limite du cadrage de ton téléphone ou de ta caméra (ici par exemple j’aurai pris comme repères le dernier bidon bleu à droite et le bidon blanc à gauche si je suis entre les deux c’est bon). Ainsi si tu restes dans le triangle créé par tes deux repères et ton téléphone ou ta caméra, tu es sure d’être dans le champ ! Et si tu n’y es pas tout le temps, ce n’est pas si grave, il y aura toujours des moments à visionner pour que tu puisses vous voir de l’extérieur.

Plein d’autres conseils pour te filmer dans cette vidéo !

Alors voilà maintenant plus d’excuse, filme toi, regarde toi et si tu as besoin d’aide, envoie moi la vidéo pour un coaching privé, pour savoir comment ça marche, clique ici ! 😉

Qu’est ce qui est plus amusant que jouer avec un cheval ?

Qu’est ce qui est plus amusant que jouer avec un cheval ?

Quand on a plusieurs chevaux il peut être très intéressant et ludique de jouer, se balader ou se déplacer avec 2 chevaux en même temps, en en menant un alors qu’on monte l’autre !

Voici quelques conseils de base sur les préalables et la réalisation pour que cette activité à la fois ludique et pratique se déroule dans de bonnes conditions.

Il faut que :

  • Le cheval mené, cède TRÈS bien sur la longe ! Pas question de jouer à ça avec un cheval qui tire.
  • Votre cheval mené connait le yoyo de façon légère à pied, cela vous permettra de le remettre à sa place sans bagarre en cas de besoin.
  • Il doit être capable de garder sa place quelle que soit votre vitesse en stick to me. Si votre cheval ne peut pas rester à coté de vous sans vous doubler ou traîner, au pas et au trot quand vous êtes à pied … ça sera très compliqué à gérer en selle. Il vaut beaucoup mieux régler ça à pied !
  • Pensez à marcher déjà avec vos deux chevaux ensemble en stick to me à pied … en même temps, c’est une partie importante de la préparation, notamment si vos deux chevaux ont des allures ou gabarits différents. Chacun doit trouver sa place et la garder de lui-même. Tant que vous avez besoin d’agir beaucoup au sol c’est trop tôt pour le dextre.
  • Marchez avec un cheval de chaque coté au départ

Exemple d’une séance au sol avec Maroussia et Aslan

  • Puis avec les deux chevaux du même coté. N’hésitez pas à faire des jeux ou de l’extérieur avec les deux chevaux ensemble côte à côte c’est une excellent préparation.

 

 Il faut aussi que le cheval monté

  • soit calme et obéissant, l’idéal étant que vous puissiez vous passer des rênes le plus possible pour la direction et le frein !
  • qu’il accepte un jeu de l’amitié extrême quand il est monté car la longe peut lui passer dans les jambes ou sous la queue par exemple et sans préparation, ce serait accident direct.
  • qu’il ai appris à faire le tri entre ce que vous lui dites à lui et ce qui ne le concerne pas, car on peut avoir besoin d’accélérer le cheval mené avec un cheval monté qui reste dans son allure puisqu’on ne s’adresse pas à lui.

Une fois les préalables en place chez les deux chevaux, en lieu clos (carrière ou pré), on va apprendre au cheval mené à garder sa place. En gros, l’idéal est que le nez du cheval soit entre votre étrier et les yeux du cheval monté, réglez votre longe en conséquence. Car si il passe devant le cheval monté les choses vont se compliquer, si il coupe derrière, ça risque de ne pas être simple non plus. Pour ça, on intervient rapidement sur la longe si il dépasse son « cadre » et dès qu’il revient à sa place la longe ne doit plus être tendue, il trouve son confort en restant à sa place et du coup, petit à petit, y reste.

Attention à ne jamais laisser passer la longe SOUS votre jambe… éjection garantie si ça tire !

On va évidemment jouer aussi à faire passer le cheval derrière le cheval monté, à le faire changer de coté pour parer à toutes les éventualités.

A ce stade vous pouvez aussi commencer à jouer vraiment avec le cheval mené en l’envoyant sauter un obstacle, ou contourner un bidon pour faire un slalom, ou encore le mettre sur un cercle alors que le cheval monté reste immobile ou qu’il avance, c’est très amusant !

 

Même si vous ne prévoyez de faire que du pas en extérieur, il est important en jouant en espace clos de s’assurer qu’on a du frein et une direction sans faille sur les deux chevaux à toutes les allures car on ne sait jamais ce qui peut se passer dehors. Donc on va répéter les divers cas de figure, cheval à coté et derrière au pas de nombreuses fois, puis on passera au trot puis au galop. En milieu clos si quelque chose ne va pas n’hésitez pas à lacher le cheval mené ne vus acharnez pas et ne vous mettez pas en danger en voulant le tenir à tout prix et … revoyez les bases si besoin ! 🙂

Voilà je vous souhaite de longues heures de plaisir et de partage avec vos amis équins ! 🙂

Pour atteindre ce but visionnez mes vidéos de formation pour éduquer chacun des deux chevaux

ou contactez moi pour un coaching privé

Voici quelques exemples de jeux avec 2 chevaux

 

Voir mes vidéos de formation 

Me contacter pour un coaching privé

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}